Les Stromae de la musique 2014 : entre joies et aberrations…

Nominations des victoires de la musique 2014Avec seulement 3 nominations par catégorie et avec les 6 nominations au total pour Stromae, les Victoires de la Musique 2014 se sont elles-même renommées les Stromae de la Musique (blague) pour cette 29ème cérémonie qui aura lieu le 14 février prochain. La liste complète, disponible ci-dessous, fait la part belle, comme chaque année, aux bonnes et aux mauvaises surprises. Lilly Wood and the Prick, Étienne Daho, La Femme, 1995, Woodkid, Gesaffelstein, Julien Doré et Albin de La Simone côtoient Maître Gims, Christophe Maé, Johnny Hallyday et Zaz. Mais ce n’est pas vraiment au niveau des noms que le bât blesse : c’est plutôt du côté de l’organisation même de la cérémonie qu’il faut chercher.

Arrivée de Stromae aux NRJ Music AwardsC’est surtout cette idée de restreindre chaque catégorie à 3 noms (dans la plupart des catégories) qui pose problème et crée de mauvaises surprises. Quand Papaoutai et Formidable sont en compétition contre I Love You de Woodkid (clip de l’année), on ne peut s’empêcher d’avoir un gros sentiment de frustration. La catégorie « chanson de l’année », pourtant élargie à 4 nominations, est aussi contaminée par Formidable et Papaoutai, face à J’me Tire de Maître Gims et 20 ans de Johnny Hallyday. L’absence de la catégorie « groupe de l’année » depuis quelques années crée quant à elle un malaise face à la nomination du duo Lilly Wood and the Prick : on fait des bisous de consolation à Benjamin Cotto.

Les grands absents, alors qu’ils cartonnent dans l’équivalent américain des Victoires, ce sont les Daft Punk. La raison ? Le groupe aurait refusé d’être sélectionné, d’après Libération, ce qui explique cela mais renforce cette impression qu’il manque quelque chose à ces nominations. La dernière surprise ira à Albin de la Simone, qui officie depuis le début des années 2000 et qui figure ici en tant que « révélation ». Enfin, ne boudons pas notre plaisir, il y a pas mal d’artistes qu’on est très contents de retrouver dans cette liste. En vert, retrouvez nos préférences :

Artiste interprète féminine : Lilly Wood and the Prick, Vanessa Paradis, Zaz

Artiste interprète masculin : Etienne Daho, Christophe Maé, Stromae

Album révélation :
Cats on Trees de Cats on Trees, My Name is de Hollysiz, Psycho Tropical Berlin de La Femme

Groupe ou artiste révélation scène : 1995, Christine and the Queens, Albin de la Simone, Woodkid

Album de chansons :
Les Chansons de l’innocence retrouvée d’Etienne Daho, Løve de Julien Doré, Racine carrée de Stromae

Album rock : Bankrupt! de Phoenix, Black City Parade d’Indochine, Horizons de Détroit (Bertrand Cantat et Pascal Humbert)

Album de musiques urbaines : Funambule de Grand Corps Malade, Paris Sud Minute de 1995, Subliminal de Maître Gims

Album de musiques du monde : A New Day de Winston McAnuff & Fixi, Illusions d’Ibrahim Maalouf, Lovely Difficult de Mayra Andrade

Album de musiques électroniques :
Aleph de Gesaffelstein, Outrun de Kavinsky, Time for a Change d’Elephanz

Chanson originale : 20 ans de Johnny Hallyday, Formidable de Stromae, J’me tire de Maître Gims, Papaoutai de Stromae

Spectacle, tournée, concert :
C2C, M, Christophe Maé

Clip : Formidable de Stromae, I Love You de Woodkid, Papaoutai de Stromae

DVD musical : Geeks on Stage de Shaka Ponk, Lys and Love Tour de Laurent Voulzy, Ma dernière séance d’Eddy Mitchell

3 commentaires à propos de “Les Stromae de la musique 2014 : entre joies et aberrations…

  1. J’ai écouté l’album Aleph de Gesaffelstein récemment et j’avoue avoir été réellement surpris. En effet, j’ai apprécié cet album, alors qu’il est dans un style musical qui ne me plait vraiment pas. C’est donc qu’il doit être très bon.
    La liste des nominés de chaque catégorie me parait à moi aussi très restreinte. Mais bon, je dois avouer que ça ne m’empêchera pas de dormir de savoir si Stromae reçoit telle ou telle statuette.

    PS : Merci pour ce résumé commenté des nominations qui est juste à la bonne mesure entre la liste sèche et non commentée et le gros pavé d’élucubrations. Ca me permet d’être au courant et de briller en société.

  2. Effectivement, je ne t’aurais jamais imaginé écouter l’album de Gesaffelstein, comme quoi ! Pour Stromae c’est sûr que du coup, ses multiples victoires ne font pas un pli.

    De rien, tout le contenu des articles marqués « by Gaston » en dessous du titre ont été décrétés « contenu d’intérêt public » et le patrimoine mondial doit passer dans la semaine pour donner leur avis.

  3. Je pense quand même que le Kavinsky a plus de chance de gagner, il a eu un reflet plus important sur les ondes en France, et je pense que ça joue parfois plus que la qualité intrinsèque.

    Tiens comme on parle d’electro made in France, je ne saurais trop te conseiller d’écouter Mondkopf, c’est très au dessus de ce qu’il se fait en ce moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *