Les 30 meilleurs albums de 2022

 

1. Beyoncé – RENAISSANCE

Pochette de l'album RENAISSANCE de BeyoncéL’évidence. RENAISSANCE est mon album préféré de cette année 2022 et je l’ai su dès le mois d’août, quelques jours après sa sortie. Et je savais que quelques mois plus tard, il tournerait toujours en boucle sur mes platines et bingo : c’est le cas. Je suis un grand amateur de Beyoncé, mais sans être fanatique. Le multi-acclamé Lemonade ne m’a pas laissé un souvenir impérissable par exemple et globalement aucun de ses albums n’a un jour trôné sur un de mes tops annuels. Que RENAISSANCE  le soit et de façon si évidente est une réelle surprise, mais la qualité de cet album est absolument supérieure. Chacune des 16 chansons qui le constituent font désormais partie des titres majeurs de sa discographie, car je n’ai pas peur de le dire, malgré son excellente discographie existante : il s’agit de son meilleur album.

2. Charlotte Adigéry et Bolis Pupul – Topical Dancer Icône du drapeau belge

Pochette de l'album Topical Dancer de Charlotte Adigéry et Bolis PupulComme je l’indiquais chez mes confrères de La Vague Parallèle, qu’ils parlent de racisme primaire (« Go back to the country where you belong » sur Blenda) ou de passage violent à l’âge adulte (It Hit Me), Charlotte Adigéry et Bolis Pupul savent comment composer un tube pop électro dansant avec des sujets graves pleins d’ironie mordante. Ils nous envoient leur HAHA à la figure et ne manquent pas de nous épingler nous, critiques, dans leur Thank YouTopical Dancer est mon album belge de l’année !

3. Sudan Archives – Natural Brown Prom Queen

Pochette de l'album Natural Brown Prom Queen de Sudan ArchivesLa violoniste (et bien plus que ça) américaine Sudan Archives a frappé fort avec Natural Brown Prom Queen, un disque un peu OVNI qui part dans tous les sens et est pourtant très cohérent. Je suis allé de surprise en surprise à l’écoute de chacun des 18 titres qui constituent l’album et c’est un disque vers lequel je reviens très régulièrement, persuadé d’y découvrir une nouvelle subtilité.

4. Jeanne Added – By Your Side Icône du drapeau français

Pochette de l'album by Your Side de Jeanne AddedAmateur de Jeanne Added depuis ces débuts déjà fort qualitatifs, c’est pourtant avec cet album By Your Side qu’elle m’a vraiment cueilli. J’ai tout d’abord ajouté Hey Boy dans ma playlist du moment sans en attendre forcément grand chose et là, quelque chose s’est éveillé en moi. Mais c’est au moment où Au Revoir, un titre audacieux en français, est sorti que je me suis dit que là, on tenait vraiment quelque chose d’important. J’ai commencé à attendre By Your Side avec impatience, et lorsqu’il est sorti, la confirmation était là : l’entièreté de l’album est un bijou de production et d’efficacité. Et je pense franchement me repencher sur Radiate et Be Sensational que je n’ai à mon avis pas su apprécier à leur juste valeur.

5. Shygirl – Nymph

Pochette de l'album Nymph de ShygirlShygirl, c’est un peu la new IT girl qui t’indique ce à quoi le son du futur va ressembler. Un peu comme Charli XCX, SOPHIE ou Arca (qui a d’ailleurs produit l’ovniesque Come For Me), c’est clairement en écoutant leurs sons que tu te dis « OK, ça ça ne pouvait pas sortir il y a 5 ans, ça, et il est plus que probable que les plus grosses popstars proposeront ce genre de son dans 5 ans ». Nymph est le parfait debut album que ses premiers singles laissaient présager : Shygirl ne déçoit pas (jamais ?).

6. Nilüfer Yanya – PAINLESS

Pochette de l'album PAINLESS de Nilüfer YanyaAh, Nilüfer Yanya. C’est clairement le type d’artiste qui m’a toujours intrigué mais que je n’étais pas en mesure d’apprécier à sa juste valeur. Je me souviens avoir tenté d’apprécier Miss Universe en 2019, mais mes oreilles n’étaient probablement pas assez expérimentées. Je pense que j’avais sauvé Paradise, puis j’étais passé à autre chose. Avec PAINLESS, impossible de passer à autre chose : chaque chanson est un Paradise dans les deux sens du terme. Qu’on soit clair : l’univers de Nilüfer Yanya n’est pas tout à fait mon genre de prédilection, mais PAINLESS doit être suffisamment POP pour en faire un de mes albums préférés de l’année.

7. ROSALÍA – MOTOMAMI

Pochette de l'album Motomami de ROSALÍALe son du futur, avec ROSALÍA, on en est pas loin : mais c’est surtout déjà le son du moment. Avec Bad Bunny, ROSALÍA est la popstar du moment, celle qui fait rayonner l’hispano-pop dans le monde entier. Et si je n’arrive pas encore à rentrer dans l’univers du nonchalant-irritant Bad Bunny, je suis à 100% client de ce que propose ROSALÍA. C’est extrêmement agréable de voir que son son si moderne et inventif est écouté en masse partout dans le monde entier.

8. Lucky Daye – Candydrip

Pochette de l'album Candydrip de Lucky DayeMa première rencontre avec Lucky Daye ne s’est pas bien passée. Elle a eu lieu lors des Soul Train Awards 2021 où il a interprété Over et je n’ai direct pas pu piffer ce chanteur visiblement prétentieux et irritant au possible (oui, je parle en particulier du 6-packs qu’il exhibe). Je crois que c’est Smino qui a fait que j’ai quand même ajouté God Body (!!!) dans ma playlist du moment… ensuite à force de le voir en featuring partout sur des projets que j’appréciais (avec SG Lewis, Nao, Alicia Keys, Kehlani, etc.) j’ai décidé de donner une chance à ce egotrip Candydrip et bien m’en a pris ! C’est clairement mon album RnB de l’année, toutes les pistes sont un régal, c’est inventif et extrêmement bien produit. Et ma chanson préférée (Ego) est sa chanson la moins streamée, c’est dire la qualité de l’opus !

9. Sharon Van Etten – We’ve Been Going About This All Wrong

Pochette de l'album We've Been Going About This All Wrong de Sharon Van EttenJe prends beaucoup de plaisir à écouter un nouvel album de Sharon Van Etten depuis son album Tramp en 2012, mais comme ce n’est pas tout à fait mon genre de prédilection, j’en fais rarement un de mes albums de l’année. Mais alors We’ve Been Going About This All Wrong, sorti en plus d’un bloc par surprise en mai, est juste un disque excellent de bout en bout, chaque titre sonne comme un classique à mes oreilles.

10. Disiz – L’Amour Icône du drapeau français

Pochette de l'album L'Amour de DisizDisiz est un peu l’invité surprise de ce top 10 : je n’attendais strictement rien de sa part et c’est en voyant les chiffres monstrueux en stream de son titre RENCONTRE en featuring avec Damso que, intrigué (et puis Damso quoi <3), j’ai appuyé sur play. Et là, grosse claque. Je n’ai aucune idée de pourquoi ce titre est devenu un tube immédiat comme ça tellement il est atypique, original, super bien fichu. Mais tant mieux. Je n’ai pourtant pas tenté l’écoute de l’album avant tard dans l’année, après l’avoir vu chanter BEAUGARCONNE dans le Late d’Alain Chabat. Je me suis dit « ok, mais c’est très mélodique tout ça, serait-ce un album plus pop que rap que Disiz nous a pondu ? ». Eh bien de fait. Et c’est surtout de la pop très lourde, dans le sens où chaque titre de l’album est vraiment un tube en puissance.

 

Les 20 meilleurs albums de 2022 selon Le Son de Gaston

11. The Smile – A Light for Attracting Attention : Thom Yorke ne déçoit vraiment jamais.

12. Charli XCX – CRASH : Le futur de la pop est toujours grand chez Charli XCX.

13. The 1975 – Being Funny In A Foreign Language : Eux aussi ne déçoivent jamais et m’alimentent tous les 2 ans de tubes intersidéraux.

14. November Ultra – bedroom walls Icône du drapeau français : La voix française la plus importante et prometteuse de ces dernières années. Je mise beaucoup sur elle, même si son album un poil trop frank oceanesque m’a parfois dérouté.

15. Fishbach – Avec les yeux Icône du drapeau français : Je découvre chaque année avec effarement que Fishbach n’est pas devenue l’immense popstar que j’imaginais en 2017. Ses disques ne marchent pas du tout, mais tant pis pour vous, moi elle m’a nourrit bien comme il faut cette année avec cet album.

16. Emma Peters – Dimanche Icône du drapeau français : Emma Peters c’est un peu comme si Camélia Jordana avait 10 ans de moins et nous présentait son journal intime de très jeune adulte avec un son pop lorgnant vers le hip hop. C’est jeune, mais en fait complètement addictif et pertinent.

17. The Weeknd – Dawn FM : Il est loin le temps où, en 2013, je faisais de The Weeknd mon artiste de la semaine. Il est devenu la super-méga-giga star qu’il mérite et surtout il continue de nous régaler : Dawn FM est quelque chose comme son 9e album ? et sa qualité en fait certainement l’un de ses meilleurs !

18. Spoon – Lucifer On The Sofa : Je ne suis pas le plus grand amateur de rock, mais je suis Spoon depuis 2014 et They Want My Soul, rempli de tubes… C’est à nouveau le cas avec leur excellent Lucifer On The Sofa !

19. Christine and the Queens – Redcar les adorables étoiles (prologue) Icône du drapeau français : Redcar n’a pas choisi le chemin le plus facile, après les succès internationaux immenses de ses 3 premiers albums, il a décidé de revenir avec un album concept déroutant, perché et complètement impossible à passer en radio. Fuck it : il est très bon si on veut bien lui octroyer quelques écoutes.

20. Mustii – It’s Happening Now Icône du drapeau belge : Un peu comme Spoon, le Belge Mustii ne me déçoit pas avec son deuxième album It’s Happening Now, rempli de tubes rock FM addictifs.

Les 30 meilleurs albums de 2022 selon Le Son de Gaston

21. Beth Orton – Weather Alive : Cela n’arrive pas à tous les artistes que ton 8e album soit aussi magnifique : Good job Beth !

22. Mary J. Blige – Good Morning Gorgeous : Same pour Mary J. pour qui c’est déjà son 14e album. Ce n’est peut-être pas son meilleur mais la qualité est toujours là, et cerise sur le gâteau, elle a décroché une nomination aux Grammys pour l’Album of The Year, rien que ça !

23. Maggie Rogers – Surrender : Longtemps dans mon top 10 de l’année, ce nouvel album de Maggie Rogers m’a un peu lassé sur la durée, mais il reste redoutable !

24. Amber Mark – Three Dimensions Deep : un debut album tout ce qu’il y a de bien ficelé pour la déjà prometteuse en 2018 Amber Mark !

25. Suzane – Caméo Icône du drapeau français : Avec ce second album, Suzane s’impose comme une valeur sûre de la pop française (titrerait Télérama s’ils avaient pris le temps de mieux écouter son album) ! Non, on ne met pas un « Hélas » à un album qui contient une chanson comme Clit Is Good !

26. FKA Twigs – CAPRISONGS : Cette mixtape paie peut-être son classement moyen d’être sortie trop tôt en 2022, mais elle est pourtant d’une très grande qualité.

27. Harry Styles – Harry’s House : Décidément, Harry Styles me convainc sur la durée : Harry’s House est son troisième album que j’apprécie beaucoup (spoiler : il en a sorti 3).

28. Kim Petras – Slut Pop : Treat me like a slut, dirty bitch, I like to fuck. I can take it all, i’m the throat goat. Them LA Boys, they wanna fuck. Voilà quelques extraits de ce Slut Pop hyper sexuel : c’est juste génial.

29. SAULT – Air : Je dois l’avouer, je n’ai pas le temps d’écouter tous les albums des hyper productifs SAULT qui ont sorti quelque chose comme 6 albums complets en 2022. Mais c’est bien simple, à chaque fois que j’essaie d’en écouter un autre, je reviens à cet Air qui m’accompagne très régulièrement.

30. Carly Rae Jepsen – The Loneliest Time : je raccroche enfin le wagon de Carly après son sacre de 2015.

Mention plus qu’honorable aux excellents albums suivants : Warhaus – Ha Ha Heartbreak ; Arctic Monkeys – The Car ; Foals – Life Is Yours ; Ravyn Lenae – HYPNOS ; Wet Leg – Wet Leg; Bilal Hassani – Théorème ; Björk – Fossora ; Father John Misty – Chloë and the Next 20th Century ; Lewis OfMan – Sonic Poems ; Ari Lennox – age/sex/location ; Rina Samawayama – Hold The Girl ; Yeah Yeah Yeahs – Cool It Down ; Destroyer – LABYRINTHITIS ; La réédition des Heaux Tales de Jazmine Sullivan ; Yaya Bey – Remember Your North Star ; Izïa – La vitesse ; Cascadeur – Revenant ; Alvvays – Blue Rev ; Rouquine – Masculine ; MUNA – MUNA ; Mura Masa – demon time ; Lambchop – The Bible ; Charlie Winston – As I Am ; Broken Bells – INTO THE BLUE ; Let’s Eat Grandma – Two Ribbons ; Weyes Blood – And In The Darkness, Hearts Aglow ; 070 Shake – You Can’t Kill Me ; Jockstrap – I Love You Jennifer B ; SZA – SOS ; Mélanie – Cri d’amour.

 

 

Laisser un commentaire