ADLS > Random Access Memories : les singles potentiels

Image promo des Daft Punk pour Random Access MemoriesC’est parti pour nos spéculations pour les singles potentiels de Random Access Memories ! Alors… tadadaaaaam, on parie déjà une exploitation de la bombe Get Lucky comme premier single. Oui bon, c’est pas rigolo, mais c’est important d’en reparler : on a rarement vu meilleur choix de premier single, ce titre va marquer l’année, mais en plus, le titre ne bouffe pas la qualité du reste des pistes de l’album (coucou les Yeah Yeah Yeahs, Vanessa Paradis dans une moindre mesure, etc.). La version album « 6 minutes » de Get Lucky n’est pas une grosse surprise, mais elle a le mérite d’avoir allongé la chanson sans la dénaturer. En second single, on tablerait sur Giorgio by Moroder et ses 9 minutes, ça passerait super bien à la radio en mode diffusion « à la Get Lucky« … Non, soyons plus réaliste et tablons (on ne va pas trop se mouiller), sur le second single affiché sur le sticker de l’album : Lose Yourself to Dance, la seconde collaboration avec Pharrell Williams.

pharell-williamsChoix assez évident mais pourtant un peu tristounet : il s’agit d’une version 2.0 de Get Lucky, avec un peu moins de rythme et un peu plus de voix robotique. Ce dernier point est quand même un petit plus, car c’est un peu ce qui manquait à la version finale de Get Lucky, alors que les 15secondes en boucle étaient prometteuses. Du coup, on valide ce choix, même si 6 minutes de Lose Yourself to Dance, c’est un peu beaucoup, surtout s’ils reprennent vers la 4ème minute… le premier couplet de la chanson, de la même façon, en mode « on vous a mixé ça avec les pieds pour que l’album dure 74 minutes ».

Photo de Julian Casablancas pour GQLa suite de l’exploitation de Random Access Memories pourrait très bien être assurée par 2 chansons très efficaces et plutôt radiophoniques : Instant Crush, en collaboration avec Julian Casablancas et Doin’ It Right, en collaboration avec Panda Bear. Amateurs du rock sauvage de The Strokes, passez votre chemin pour Instant Crush : vous ne reconnaîtrez probablement pas la voix ultra-vocodée du leader du groupe américain, pas plus que vous ne retrouverez son univers rock sur ce morceau. Amateurs du rock psychédélique de Animal Collective, passez votre chemin pour Doin’ It Right. Si la voix de Panda Bear est ici plus reconnaissable, les Daft Punk l’ont lui aussi bien intégré à leur univers.

Panda Bear en collaboration avec Daft PunkSi Instant Crush est plutôt dans lignée funky d’un Get Lucky, Doin’ It Right est, comme ils l’avaient indiqué dans leur interview au nouvel Obs, bien un des rares morceaux 100% électronique de l’album, boîte à rythme et synthé compris. Pour conclure l’exploitation, Fragments of Time, la collaboration avec Todd Edwards, déjà présent sur Discovery avec Face to Face, semble couler de source.

Écoutez la version album de Get Lucky, Lose Yourself to Dance, Instant Crush, Doin’ It Right et Fragments of Time ci-dessous :

3 commentaires à propos de “ADLS > Random Access Memories : les singles potentiels

  1. Instant Crush me paraît être le meilleur choix comme second single (ça leur permettra de montrer une autre collaboration que Pharrell Williams… d’autant que personnellement je ne suis pas fan de Lose yourself to dance)

  2. +1, le choix de Lose Yourself To Dance serait bizarre si vite (en même temps, vont-ils vraiment faire une exploitation classique ? Il paraît qu’ils ne vont pas sortir de clip, etc.)… Doin’ It Right a les faveurs des critiques et colle plus au Daft Punk que l’on connaît… peut-être une chanson à exploiter assez rapidement aussi…

  3. C’est d’autant plus bizarre qu’on entend déjà Lose yourself to dance partout ^^ donc probable single, en effet, même si ça n’aurait pas été mon premier choix personnellement xD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *