ADLS > Daft Punk – Giorgio by Moroder

Daft-Punk-Giorgio-Moroder Entamons un peu plus franchement les hostilités : les 2 premières pistes de Random Access Memories étaient choupinettes, présentant un propos et un univers intéressants, mais il est temps maintenant de croquer dans un morceau plus consistant : la 3ème piste. Il s’agit de Giorgio by Moroder. Il s’agit de la meilleure piste. Ou du moins la plus intéressante, allez ! Il s’agit d’un voyage musical de 9 minutes qui débute par une longue introduction (2mn) constituée d’une interview du producteur légendaire de musique électro-synthétique Giorgio Moroder. Pas très engageant, on est plus dans le documentaire que dans la chanson… mais cette partie contribue pourtant au charme du titre ! Le fond musical de cette interview est constitué de la guitare funky-disco qu’on retrouvait sur les premières pistes de l’album, quoi de plus normal pour accompagner le discours du roi de la disco ? (il a composé pour Donna Summer, etc.) La dernière phrase de Moroder résonne, « My name is Giovanni Giorgio, but everybody calls me Giorgio« , et une boucle 100% électronique (même au niveau de la boîte à rythme !) se met en branle. Ça devrait déjà reconquérir les amateurs d’EDM qu’on avait perdus sur les 2 premières pistes !

Photoshoot de Daft Punk avec le vinyle de ChicLa boucle dure, dure, avec quelques changements minimes au niveau de l’instrumentation ou de l’intensité, un régal à décortiquer pour nos oreilles… Certains éléments de musique lounge se glissent par-ci par-là, enrichissant la composition… Giorgio nous récupère pour quelques phrases et, surprise, un pont joué intégralement par un orchestre symphonique nous emmène vers une autre version de la chanson. C’est alors que la « vraie batterie » intervient, la boucle reprend mais prend alors un tout autre intérêt grâce à cette batterie. Final en apothéose, la batterie se démène, une guitare électrique ajoute au côté épique de cette conclusion.

Giorgio by Moroder est vraiment une synthèse de l’esprit caché derrière Random Access Memories. Un hommage aux (voire « un héritage des ») stars des années 70 (Giorgio Moroder, Nile Rodgers, Paul Williams, le batteur J.R. Robinson, etc.), l’évolution d’une musique électronique vers une musique plus humaine avec les 2 parties de la chanson, un regard vers le futur en se nourrissant du passé.

Ecoutez cette chanson ci-dessous, soit via spotify (à télécharger préalablement ICI)

Soit via deezer :

Soit via un son de moins bonne qualité avec youtube :

2 commentaires à propos de “ADLS > Daft Punk – Giorgio by Moroder

  1. Lorsque j’ai vu la liste des titres sur Deezer, c’était la piste que j’attendais avec le plus d’impatience. Et je n’ai pas été déçu. C’est un très bel hommage à l’électronique tel qu’on le faisait à l’époque des précurseurs et pour moi la meilleure piste de l’album.

  2. Raaah cette boucle qui nous prend et nous entraîne après « l’interview » ! On n’en voit pas le bout et paf les violons nous cueillent et nous emportent encore plus loin avec de nouveau cette boucle qui revient, avant une fin en apothéose… une franche réussite ce morceau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *