2013 > Les 50 albums de l’année (41>50)

Classement de fin d'année 2013 des meilleurs albums top 40

Retrouvez notre sélection de 01 à 10 en cliquant ICI !

Retrouvez notre sélection de 11 à 20 en cliquant ICI !

Retrouvez notre sélection de 21 à 30 en cliquant ICI !

Retrouvez notre sélection de 31 à 40 en cliquant ICI !

41. Washed Out – Paracosm
All I KnowDon’t Give Up It All Feels RightWeightless
42. Darkside – Psychic
Paper Trails Freak, Go HomeGolden Arrow
43. The Knife – Shaking The Habitual
Full Of FireRaging LungA Tooth for an EyeFracking Fluid Injection
44. AlunaGeorge – Body Music
Attracting Flies You Know You Like ItYour Drums, Your LoveBest Be Believing
45. Girls In Hawaii – Everest
MissesSwitzerlandNot DeadHere I Belong
46. Granville – Les voiles
Le SlowPolaroïdTic BoumJersey
47. Pierre Lapointe – Punkt
Nos joies répétitivesBarbaraLes enfants du diablePlus vite que ton corps
48. OneRepublic – Native
Counting StarsIf I Lose MyselfCan’t StopBurning Bridges
49. Austra – Olympia
Painful LikeHomeAnnie (Oh Muse, you)What We Done ?
50. Hurts – Exile
BlindThe RopeSomebody To Die ForCupid

Qui dit « fin de classement » dit « albums marquants de l’année qui n’ont pas forcément convaincu entièrement ou sur le long terme » : c’est le cas des derniers essais de Hurts, Austra ou Washed Out qui m’ont emballé à leur sortie mais que je n’écoute plus depuis quelques mois. Une fin de classement est l’occasion aussi de mentionner des albums découverts sur le tard, qu’il est difficile de plébisciter de façon exubérante mais qui méritent à mon avis de figurer dans le meilleur cru de 2013 : le premier album des Français de Granville, le nouvel album du Québécois Pierre Lapointe ou celui des Belges de Girls In Hawaii ! Enfin, pour les albums de The Knife et Darkside, ils font clairement partie de ces ovnis musicaux qui ont marqué mon année, que j’écoute régulièrement sans toujours en comprendre tous les tenants et les aboutissants. Je reste toujours aussi perplexe devant les 19 minutes de pseudo-silence de Old Dreams Waiting To Be Realised, le portail rouillé de Fracking Fluid Injection ou devant les 11 minutes de Golden Arrow, j’avoue, mais ça me parle énormément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *