Artiste de la Semaine > Lara Fabian – Période Pure

Pochette de l'album Pure de Lara FabianA l’occasion de la sortie de son nouvel album Le Secret, Le Son de Gaston n’a pas peur de faire de Lara Fabian son Artiste de la Semaine. Après tout, la chanteuse belge n’a pas peur de revenir en 2013 avec un album-concept de 17 titres où elle y explore sa voix de façon telle que son Adagio ferait presque office de berceuse… 17 titres aux textes riches mais dont on ne comprend pourtant pas toujours le sens au premier abord, tant le travail de sa voix (à l’instar des chansons d’opéra) génère une articulation peu éloquente. 17 titres et presque aucun single potentiel, du coup : le faiblard Deux ils, deux elles faisant presque office de tube radiophonique ! Lara Fabian ne craint pas l’échec commercial et le retour des critiques sur ses « gueulantes » ? On ne va certainement pas se retenir de consacrer quelques articles à cette mal-aimée de la chanson française.

RLive de Lara Fabian 1998etour en 1996, Lara Fabian obtient un large succès populaire dans la francophonie avec son album Pure. C’est à cette période qu’elle établit les codes qui vont la poursuivre éternellement. Des chansons criardes, des lives écorchés, pliée en 2 : des grimaces, des tics gestuels, peu de subtilité… L’album possède de bons textes (soldat/star de cinéma, tout ça tout ça) et certaines subtilités vocales (JE T’AIIIIIME), mais reste assez ancré dans son époque. De cet album, il n’y a peut-être qu’une chanson qui peut traverser les années : Humana. Bien sûr, il y a des synthés qui restent assez kitsch, mais l’utilisation de certains rythmes africains, de nombreux chœurs et de quelques notes de xylophone élèvent la chanson dans une certaine intemporalité solaire qui est un des styles qui correspond le mieux à sa voix/son univers. Pour ceux qui se sont arrêtés à Tout, Je T’aime et La différence, re-découvez Humana ci-dessous.

Un commentaire à propos de “Artiste de la Semaine > Lara Fabian – Période Pure

  1. « une certaine intemporalité solaire » : il faut absolument que j’arrive à le recaser dans une critique celui-là. Je ne sais pas ce que ça veut dire, mais ça impressionne.

    J’aurais bien vu des images du Roi Lion sur ce Humana, il y a un côté très Walt Disney dans cette chanson.

    Veni, vidi, audivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *