Yseult, à la reconquête de son identité avec Corps

Pochette de l'EP Noir d'Yseult contenant CorpsDu temps a passé depuis 2014 où je m’extasiais sur La Vague, le premier single d’Yseult, fraîchement sortie de la Nouvelle Star. Si mon intérêt pour sa musique n’a pas faibli avec le temps, on ne peut pas en dire autant pour Yseult elle-même qui visiblement renie le titre ou, plus globalement, son premier album. Soit. On ne peut pas nier qu’elle ait suivi une voie un peu différente depuis 2014, avec ses titres récents publiés sur les EPs Noir et Rouge, dans une veine beaucoup plus urbaine, avec par ailleurs un phrasé complètement différent. Bien sûr qu’avec son premier album, Yseult s’est retrouvée à enregistrer en 2 semaines un album qui ne devait pas lui correspondre totalement. Pour autant, c’était un bon premier album, singulier et rafraîchissant, que pour ma part je prends toujours plaisir à écouter. J’ai entendu dire qu’il y avait peu de chance qu’elle interprète encore un jour La Vague en concert : je respecte, mais ça me semble excessif.

En 2019, Yseult est donc revenue avec le titre Rien à prouver qui annonçait sa nouvelle identité et franchement, une fois intégrée sa nouvelle façon de prononcer les mots, c’est une nouvelle direction artistique que je valide. C’est pourtant avec une ballade piano-voix qu’elle va finalement mettre tout le monde d’accord : sur son EP Noir (à la pochette sublime, voir ci-dessus) figure la chanson Corps, et c’est juste imparable. Le titre est écrit et composé par elle-même et elle s’est entourée d’une partie du groupe belge Puggy (Romain Descampe et Ziggy Franzén) pour la composition du titre avec un résultat particulièrement touchant, qui vient des (et prend aux) tripes. Quelques mois après sa sortie, le titre commence à se faire un petit chemin dans certaines radios, c’est le bon moment pour dévoiler le clip officiel que je vous propose de découvrir ci-dessous :

Le clip est à l’image de la chanson : simple, dépouillé, efficace, esthétique. Je n’ai pas encore partagé mon bilan annuel 2019, mais Corps figurera très certainement en très bonne position dans les meilleures chansons de l’année. Outre les qualités déjà évoquées, la modularité de la voix d’Yseult est un réel plaisir à écouter. Depuis ses débuts, son aisance vocale est un de ses grands atouts. « Sur les joues de ma mè-èè-reuuu », mon dieu, quel délice !

Nudes, le duo avec Claire Laffut, toujours en boucle

Pochette du single Nudes de Claire Laffut et YseultEn 2019, Yseult a participé à un autre titre majeur de l’année en joignant Claire Laffut sur son titre Nudes. L’artiste belge était une de mes révélations de l’année 2018 avec des titres comme Mojo ou La Fessée. Elle n’a pas sorti grand chose en 2019, à mon grand étonnement, mais Nudes s’est suffi à lui-même pour combler mes attentes de titre solaire et feel good. Je veux bien qu’il ressorte cet été et cartonne enfin, comme il le mérite ! Le clip est parfait pour illustrer la chanson et l’univers des 2 chanteuses, découvrez-le ci-dessous :

 

Laisser un commentaire