Artiste de la semaine > Ellie Goulding – Lights en lumière

Pochette du single LightsEt c’est avec Lights, le single, qu’on en vient à toucher ce que nous appellerons « Le Grand Mystère du tube musical ». Si vous avez un petit peu suivi nos précédents articles, vous savez que Lights, le single d’Ellie Goulding, devait servir de lancement à la réédition de Lights, l’album, mais qu’il a été abandonné au profit de Your Song au Royaume-Uni, seul marché où Ellie arrivait à se vendre un peu. C’est bien simple, elle a vendu à tout casser 20.000 exemplaires de son titre Lights en Angleterre. L’exploitation anglaise terminée avec Your Song, on attendait la sortie d’un nouvel album parce que, bien que regorgeant de tubes (et on ne pense pas forcément à Lights, titre assez quelconque perdu dans les 17 titres), l’exploitation de son premier opus semblait terminée.

Et puis il y a eu le passage obligé de l’exportation américaine : chaque nouvelle coqueluche anglaise se doit de publier son album aux States. Ca a parfois marché (Adele, Jessie J, One Direction, le premier album de Leona Lewis), mais globalement, c’est le flop assuré (Emeli Sandé, Rebecca Ferguson, Mika, ou évidemment l’exemple le plus représentatif : Robbie Williams.). Pareil pour Ellie, avec une sortie confidentielle en 2011 et Lights comme single lanceur, la sauce ne prend pas. Poutant, en janvier 2012, sans qu’on en sache exactement la raison, la chanson intègre le top100 des meilleures ventes single aux USA… De la 99ème place à la 92ème place, puis 87ème… les semaines se suivent et la chanson grimpe petit à petit dans le classement. Au bout de 21 semaines, la chanson intègre le top20 ! Quelques semaines plus tard, la voilà top2 : un énorme carton et un bon maintien pendant les semaines qui suivront : au total, 3.75 millions d’exemplaires vendus aux USA !

C’est donc comme ça que le titre est revenu par chez nous, fin 2012, pour être le petit tube actuel que vous connaissez probablement. En résumé, Lights est donc un titre de 2010, initialement un bonus de son premier album, qui a fini en simple piste dans la réédition de ce dernier et qui est son seul single n’ayant eu aucun succès en Angleterre, son pays natal.

Les arcanes de la façon de créer un tube mondial sont donc définitivement bien mystérieux : comment aurait-on pu imaginer ce parcours lorsque nous avons écouté ce titre pour la première fois en 2010 ? C’est un peu comme si, maintenant, j’imaginais que la sublime reprise de What You Won’t do For love par Jessie Ware en piste bonus de son album Devotion allait devenir un tube mondial dans 3 ans…

Nous avons une question pour vous qui découvrez peut-être Ellie Goulding avec ce titre, Lights : qu’est-ce que cette chanson a de plus que les autres, pour vous ? Pourquoi est-ce Lights qui a permis à Ellie de percer mondialement, et pas Animal, Under The Sheets ou Starry Eyed ?

En attendant votre réponse, on va s’écouter 2 versions différentes de Lights. Tout d’abord le Shook Remix, qui n’a rien à envier à la piste originale ! Cette façon de prendre le refrain une octave plus bas embarque la chanson dans un univers totalement différent.

On peut également redécouvrir la chanson dans sa version acoustique : ici un excellent live pour une radio belge… Live qui, d’ailleurs, passe régulièrement à la radio : une bonne chose pour démontrer qu’Ellie n’est pas qu’une chanteuse pop ordinaire !

Un commentaire à propos de “Artiste de la semaine > Ellie Goulding – Lights en lumière

  1. La version Shook Mix est intéressante car elle met en valeur la voix de la chanteuse, avec une amplitude plus grande, comme tu l’as noté. La basse qui me semble absente sur la version originale remplace une rythmique trop prononcée. La chanson a plus de volume et un côté jazzy qui me plait bien.
    Cela dit, autant elle commence très bien, autant à partir de 2’10, ça devient nettement moins bon (ambiance girly-japoniaise qui gâche tout).

    D’habitude, j’aime bien les versions acoustiques, mais cette fois, ça ne me parle pas trop.

    Concernant ta question sur les tubes-planétaires-mondiaux… J’ai la réponse. Et comme chacun sait, je la garde pour mon prochain tube. -_-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *